Skip to main content

La rénovation des grands ensembles, particulièrement celle des logements sociaux est l’un des plus gros défit de l’optimisation énergétique du bâti.

Il y a évidement la rénovation, mais également la construction qui par anticipation doit se ranger derrière des normes énergétiques strictes pour réussir à construire l’avenir. Au sens propre comme au sens figuré.

Qu’est ce qu’Energie Sprong et quel est l’enjeux du programme européen E=0?

Le projet Energie Sprong, est un projet né aux Pays-Bas. Il a pour objectif de réorganiser la rénovation énergétique des logements sociaux de façon ambitieuse. Cette ambition est porté par deux éléments :

  • Faire de nos logements sociaux des logements à énergie positive.
  • Le faire vite et bien pour du E=0, un objectif d’organiser les projets de rénovation très vite.
energiesprong

Image ICF

Les acteurs se mettent donc autour de la table. Les constructeurs, les bailleurs, les collectivités territoriales, l’état et surtout l’Europe qui investit massivement dans cet objectif.

Ainsi, pour la première fois, l’objectif n’est pas l’économie financière dans la construction des logements sociaux, c’est avant tout l’énergie positive.

La démarche energie sprong va donc assez loin autour des critères suivant, des critères qui engagent :

  • Une consommation énergie garantie à 30 ans
  • Un investissement complémentaire au projet sur le projet énergie positive, qui se finance par les économies d’énergie réalisées
  • Une rénovation rapide permis par des méthodes de travail innovante avec la méthode lean.

Des enjeux économiques soutenus par tous les acteurs.

Tout d’abord, pour que ça marche, il faut mettre tous les acteurs autour de la table. Très semblable à la démarche du décret tertiaire, cette ambition est portée par tous. Et ceci au service du confort énergétique et des économies d’énergie.

Deuxièmement, il faut investir plus en comprenant que c’est du long terme.

L’Europe et la France démarrent donc. Les premiers projets sortent, avec en exemple les projets déjà plus avancés des Pays-Bas.

L’ICF habitat a déjà réalisé des premiers projets avec succès, ce qui porte le projet « sur le papier » à un projet réaliste.

Reste la garantie de la consommation énergétique sur 30 ans, qui sera l’enjeux de la durabilité d’une telle ambition. 30 ans, c’est beaucoup, et c’est surtout la condition d’un projet réussi puisque le financier se base sur ces 30 années. Il faudra donc s’assurer de la fiabilité engagée dans la qualité de la construction. Les passages d’experts permettant de valider la durabilité sera stratégique. Pour de l’information comme la thermographie aérienne par drone ou pour le passage préalable d’un bureau d’étude, l’enjeux sera autant dans la construction que dans l’après.

En effet, il faudra s’assurer que la garantie perdure. Elle devra tenir les engagements tenues autant pour le respect de la démarche Energie Sprong que pour tenir l’engagement financier de long terme.

Vérification, certification, nouvelles méthodes de rénovation, Energie Sprong va créer de nouveaux métiers. Des métiers en amont avec les sociétés de conseils en énergie ou encore les entreprises de drones qui permettront de faire l’avant et l’après.

En conclusion, l’espoir que ça fonctionne est réel. La commission européenne souhaite avancer vite, avec son fonds dédié GreenFlex